Connect with us

La part du colibri

A-t-on vraiment besoin de startups à vocation sociale ?

Point de vue

A-t-on vraiment besoin de startups à vocation sociale ?

Entre les associations et les entreprises, les startups de l’économie sociale et solidaire (ESS) ont-elles réussi à trouver leur créneau ? Le rapport d’évaluation, réalisé par l’Agence Phare, sur les projets de La France s’Engage (LFSE), label créé par François Hollande pour les entreprises innovantes destinées à améliorer la société, apporte quelques précisions sur le périmètre d’action de ces startups pas comme les autres.

Un décalage existe entre une offre institutionnelle existante portée par des acteurs publics et les demandes de certaines catégories de population“, explique le rapport. Il existe donc des besoins dans différents domaines (culturel, économique, numérique, etc) qui ont bien été identifiés par les pouvoirs publics mais auxquels les solutions actuellement en place ne permettent pas de répondre ou seulement partiellement. “L’accès au numérique est un facteur important d’inégalités“, note le rapport, qui souligne cependant aussi que la plupart des dispositifs existants se concentrent sur “la question de l’accès technique aux outils, plutôt que [sur] l’éducation à l’usage et l’accès à des compétences à la production des outils“.

En lire plus, chez Maddyness

Continue Reading

Plus de Point de vue

Facebook

Découvrez notre livre

Découvrez notre livre

Articles les plus lus

To Top