Connect with us

La part du colibri

De l’hébergement d’urgence à la réinsertion, reportage au coeur d’une association parisienne

Long format

De l’hébergement d’urgence à la réinsertion, reportage au coeur d’une association parisienne

Depuis plus d’un siècle, une association parisienne vient en aide aux personnes isolées en proposant six lieux aux missions variées, de l’hébergement d’urgence à la réinsertion.

La mie de pain est une association qui oeuvre pour les personnes sans abris et isolées depuis 125 ans. Située dans le 13e arrondissement de Paris, elle propose aujourd’hui six établissements aux missions différentes. Un centre d’hébergement d’urgence, Le Refuge, une plateforme d’information et d’orientation, des chantiers d’insertions, une pension de famille et de résidence sociale, un foyer de jeunes travailleurs et un centre d’accueil de jour.

Ouvert depuis 2001, l’Arche d’avenir est un centre d’accueil de jour. En 2006, il est labellisé Espace Solidarité Insertion.  L’objectif de cet endroit est de permettre à toutes personnes sans domicile et isolées de se ressourcer et de se reposer. Leur mission, c’est avant tout l’accueil de personnes en situation de précarité de façon inconditionnelle, anonyme et gratuite. Leur seconde mission est de répondre aux besoins fondamentaux : le lieu permet ainsi de se doucher, laver son linge, utiliser des consignes ou encore accéder à une cafétéria. D’autres services tels qu’une infirmerie, une bibliothèque, un service de domiciliation et des psychologues sont également à disposition. Enfin, le centre propose diverses activités et sorties afin de recréer un lien social et amorcer un travail de réinsertion.

L’Arche d’Avenir accueille des hommes et des femmes de plus de 18 ans dans des situations très précaires. La plupart d’entre eux sont en situation d’errance, d’exclusion, sans domicile ou mal-logés

En 2014, le centre recensait plus de 63 541 passages. On comptait environ 59507 hommes et 4034 femmes. Cette même année 800 domiciliations ont été possible et environ 2000 personnes ont été reçues par les psychologues du centre. L’Arche d’avenir est ouvert du mardi au samedi. Chaque jour une équipe de psychologues et travailleurs sociaux sont disponibles et à l’écoute de tous les accueillis. Ils leur viennent en aide dans leurs démarches administratives, les orientent vers des centres d’accueil d’hébergements d’urgence et les guident vers  diverses associations existantes. Les travailleurs sociaux peuvent notamment renseigner sur comment obtenir une carte repas ou encore quels sont les droits au travail.

L’Arche d’Avenirs fait appel à des bénévoles de tous les âges pour l’accompagner dans les différentes activités proposées. Ateliers d’écriture, musique ou encore partager le temps du petit déjeuner, toute personne peut donner un peu de son temps pour participer à la vie de l’association.

Hélène, 27 ans, aide tous les mercredis matins à la cafétéria.

Comment as-tu connu la Mie de Pain et plus particulièrement l’Arche d’avenir ?

J’ai découvert l’association via une offre d’emploi. l’entreprise qui proposait l’emploi fait le lien entre la grande distribution et différentes associations. Ils récupèrent les invendus et les redistribuent à des associations La mie de pain faisait partie de leurs partenaires associatifs. Je me suis renseignée et j’ai pu constater qu’ils avaient des centres d’accueil de jour. J’avais envie de faire cette démarche d’aller dans un centre d’accueil de jour. Je souhaitais rencontrer le public de ce type de structure. J’ai passé un entretien avec une psychologue et une autre personne de la structure et j’ai commencé très rapidement.

Quelles sont tes missions au sein de l’Arche d’Avenir ?

Je suis accompagnée d’environ trois bénévoles tous les mercredis matins et nous tenons la cafétéria. Notre mission principale est de servir des cafés, des thés des chocolats chauds  aux accueillis. C’est un moment important pour les personnes accueillies qui peuvent s’asseoir avec une boisson. Nous avons un contact direct avec le public que nous accueillions. Moment du petit dej, de pause pour se ressourcer se retrouver. On retrouve les mêmes personnes  chaque semaine. On remarque que certains ont créé des liens d’amitié entre eux. Préparer les boissons avec les autres bénévoles

Qu’est-ce qui te plaît dans le fait d’être bénévole ?

Tout d’abord on a un contact avec les personnes accueillies. Pour ça la cafétéria c’est vraiment bien parce qu’il y a un premier contact assez spontanée. J’avais envie de donner de mon temps à ces personnes.

Il y a aussi un autre aspect qui me plaît c’est la relation qu’on peut avoir avec les autres bénévoles ! Pour moi, c’est un plaisir de venir passer ces quelques heures le mercredi matin. Je retrouve les mêmes personnes toutes les semaines et il y a une ambiance très agréable au sein de l’équipe. Ce qui m’intéresse beaucoup également c’est de découvrir le travail des salariés qui travaillent au quotidien dans la structure. Nous sommes totalement intégré dans leur travail et parfois nous aidons nous aussi les accueillis dans des démarches administratives ou dans d’autres types d’activités. Tous les salariés sont très ouverts et à notre écoute. Nous sommes mis en confiance et ça donne un avis très positif sur l’Arche.

Quelles sont les spécificité de l’Arche d’avenir selon toi ?

Je pense tout d’abord qu’il y a une grand écoute des travailleurs sociaux envers les accueillis. Comme je l’ai dit précédemment, l’équipe est très soudée et les personnes qui se rendent à l’Arche aiment y venir justement pour cela. Ils mettent en avant la qualité de l’équipe. De nombreuses activités sont aussi mis à disposition tous les accueillis, des ateliers d’écriture, des visites, des conférences. En ce moment d’ailleurs, tous les matchs de la coupe du monde sont diffusés et les accueillis viennent à l’Arche pour regarder. C’est aussi un lieu complet. Il y est possible de se doucher, laver son linge, recevoir du courrier, téléphoner et beaucoup d’autres choses encore. On constate que tout est pensé pour que les gens se sentent bien et trouvent tous les services qu’ils leur faut et qu’ils leur manquent.

Qu’est-ce que ça t’a apporté en tant que personne et bénévole ?

Venir à l’Arche ça m’a permis de franchir le pas et de casser un peu les idées reçues. Je me demandais toujours si j’allais en être capable . En fait, il faut juste consacrer du temps. Je suis très contente à titre personnel de le faire. On crée des liens et un contact humain. On peut approcher un peu leurs histoires et surtout être à leur écoute. Ce que je veux surtout c’est qu’ils se sentent bien. Je me contente juste de leur sourire, de les accueillir chaleureusement et d’être de bonne humeur.  C’est un moment très agréable pour tout le monde. Un moment tranquille et serein.

L’Arche d’avenir est un lieu serein pour toute personne cherchant de la tranquillité et un moment de détente. Cependant, il faut noter que les femmes sont beaucoup moins présentes que les hommes. Le centre consacre donc la journée du jeudi aux femmes. L’objectif est de faire en sorte que celles ci se sentent à l’aise et chez elles.

Continue Reading

Plus de Long format

Facebook

Découvrez notre livre

Découvrez notre livre

Articles les plus lus

To Top