Connect with us

La part du colibri

Et si la voiture était un transport collectif ?

Et si ?

Et si la voiture était un transport collectif ?

Avec 1,3 personnes par voiture en moyenne, les sièges libres sont une richesse collective majeure. C’est le constat de la start-up française Ecov, créée fin 2014. Pour utiliser au mieux cette richesse, elle propose des solutions de covoiturage spontané, basé sur le modèle des arrêts de bus, pour les trajets du quotidien.

À quel problème s’attaque votre projet ? 

Nous transformons la voiture en transport collectif, dans les territoires péri-urbains et ruraux. Le covoiturage a le potentiel de réduire l’impact environnemental de la mobilité (gaz à effet de serre, particules…), mais aussi améliorer la situation sociale (personnes en situation de précarité de mobilité) et économique (désenclavement des territoires peu denses). En optimisant l’usage des véhicules, tout le monde est gagnant. Ce potentiel est une vraie richesse collective : en France, on n’a pas de pétrole, mais on a des sièges libres.

Quelle solution proposez-vous ?

Nous déployons des lignes de covoiturage, avec les collectivités locales : elles sont constitués d’arrêts de covoiturage connectés. Les lignes permettent de se déplacer sur le territoire, comme une ligne de bus ou de métro de qualité. L’objectif est d’avoir une fréquence élevée, pour que les temps d’attente soient très faibles. On vient ainsi compléter les transports collectifs, dans les territoires où ils sont pas ou peu déployés.

Comment ça fonctionne, concrètement ? 

Nous implantons des arrêts de covoiturage connectés : les passagers s’y rendent et demandent une covoiturage. La demande est transmise aux conducteurs déjà membre (appli, SMS), et est affichée sur des panneaux lumineux situés en amont de la station de covoiturage : ainsi tous les conducteurs qui passent, connectés ou non, peuvent avoir l’information et participer. Statistiquement, un conducteur emmène le passager : on ne sait pas forcément qui va s’arrêter, mais on sait que quelqu’un va proposer une place. Et nous faisons en sorte de prédire ce temps d’attente et de l’annoncer au passager. A l’issue du trajet, le conducteur peut récupérer le partage de frais, via le code que le passager lui a transmis. Nous proposons aussi des fonctionnalités de sécurité pour le passager et/ou le conducteur.

Continue Reading

Plus de Et si ?

Facebook

Découvrez notre livre

Découvrez notre livre

Articles les plus lus

To Top